Il est des lieux où la solidarité s'exprime mieux qu'ailleurs, où le concept de mixité sociale se fait réalité et où la confiance en soi et en l'autre se retrouve solidement attachée par une corde.

Quand les mardi et jeudi soir de chaque semaine, nos grimpeuses et grimpeurs se retrouvent dans les salles d’escalade du Fayet et de Meythet, on se dit que nous sommes peut-être tombés sur l’un de ces lieux.

Enfin, n’idéalisons pas trop non plus. Il y a aussi ces prises trop loin, trop petites ou trop plates où les doigts lâchent et les pieds glissent. Encadrés par des moniteurs d’escalade et des guides de haute montagne, véritables artisans de la grimpe pour tous, les chutes, les frustrations et les échecs deviennent fou rire, persévérance et progrès.

 

L’idée n’était donc pas si folle quand en 2004 l’association décide d’ouvrir un club d’escalade ouvert à tous : valides, handicapés, pauvres, riches, jeunes, vieux, débutants et professionnels.

Aujourd’hui, ils sont une quarantaine à se retrouver chaque semaine pour en découdre avec la résine ou le rocher et faire un joli pied de nez aux empêcheurs de vivre ensemble !