Association France Nano Sport

En décembre 2014, Alain, président de France Nano Sport laisse un message sur le répondeur d’EPPM « Nous sommes une association sportive qui regroupe des personnes de petite taille et nous voulons faire le Mont-Blanc » !

 

Ok. Sommet emblématique, exigeant. Projet ambitieux.

On repose les bases du projet : pourquoi, comment, avec qui ? Et on arrive vite à l’essentiel : oui, pour le défis mais à la condition que cela se fasse dans le plaisir pour chacun et pour tous.

 

Nous apprenons à nous connaître à Fontainebleau en octobre puis en février aux Contamines Montjoies. Deux groupes se constituent ; l’un ira s’exprimer vers les hauts sommets et l’autre en moyenne montagne du 8 au 16 juillet.

 

Les randonneurs assurent leur acclimatation avec des randonnées à la journée et une montée en altitude : Aiguille du midi suivie de la traversée sur le Montenvers ! Et terminent leur séjour avec une immersion en montagne de trois jours, accompagnés des ânes pour une nuit en refuge et une nuit sous le tepee.

 

Les futurs alpinistes s’acclimatent au refuge d’Orny et de Trient avec un 1er sommet à 3544m (Aiguille du tour), de l’escalade, du cramponnage dans les pentes, de l’effort en altitude. Chacun expérimente, vient flirter avec ses limites, les dépasse ou reste « en dedans ». Allez, on valide le Mont-Blanc pour 4 du groupe ! La météo nous dira le reste et nous obligera à activer le Plan B ! Le Mont-Blanc, n’était pas disponible à nous recevoir pendant cette semaine, alors direction les sommets avoisinant le Mont-Rose. 4 des 82 4000 seront faits sur deux jours ! Pointe Ludwigshohe (4341m), Corno Néro (4322m), Pointe Giordano (4167m) et Pyramide Vincent (4215m) pour clore le voyage !

 

Oui, ce fut un « rendez-vous manqué », mais la Montagne majestueuse, grandiose et lumineuse a ouvert d’autres portes aux deux groupes. Ils sont devenus alpinistes.

 

« Nos guides, les gardiens des refuges, les autres montagnards, tous, nous ont accueillis avec bienveillance et empathie.

Merci à eux d’avoir fait abstraction de notre différence pour nous faire emprunter sans privilège particulier les chemins faits pour tous. Merci à eux d’avoir cru à chaque fois en nous et d’avoir répondu à chacune de nos sollicitations.

Chacun s’est appliqué à nous montrer toutes les richesses de ce majestueux élément de notre jolie planète avec ses probables dangers, et ses beautés mais aussi sa fragilité.

Les participants qu’ils soient randonneurs ou alpinistes remercient toutes ces personnes qui ont rendu cette semaine aussi riche et voluptueuse. Une page se tourne, mais l’histoire continuera à s’écrire certainement » Alain, président de Nano sport.

 

Rendez-vous est pris pour l’année prochaine !